italiano
français

Les villages et les habitations de la Valpelline


Les maisons des villages étaient généralement adossées à la montagne afin de profiter du dénivelé et passer plus facilement d’un étage à l’autre.
Chaque habitation avait une cour intérieure et un potager près d’un ruisseau. Pour faciliter l’irrigation, les cultures de céréales étaient positionnées latéralement ou en hauteur par rapport au village. En bas, il y avait les terrains irrigués et fertilisés grâce à l’engrais des étables situés au-dessus.
Les maisons étaient construites avec des matériaux locaux surtout des pierres avec du mortier et du bois de mélèze. Les maisons les plus anciennes de la Valpelline remontent  au XVI siècle et seulement quelques unes sont encore conservées intégralement car la plupart se sont modernisées en fonction des besoins de la famille. Les habitations du XV siècle étaient composées d’une étable au rez-de-chaussée ou les hommes habitaient avec le bétail et d’un fenil. Construit sur des pierres et à part, on retrouvait les fenils et les greniers en bois. Ces derniers servaient au battage, au séchage et à la conservation des céréales. Plus tard, vers 1800, les maisons furent construites d’un seul bloc et développées en hauteur. Au-rez-de-chaussée, il y avait une voire deux étables voutées, au premier étage l’habitation familiale alors que le deuxième étage et le grenier servaient de réserve de nourriture pour affronter les longs hivers.
Durant la période féodal, les habitations étaient, au contraire, subdivisée en deux : la première destinée à l’habitation et la deuxième destinée à l’exploitation agricole. Les maisons portaient en général les signatures des constructeurs ou des symboles implorant la protection divine. Les inscriptions étaient visibles comme sur le comble, la base de la cheminée ou la poutre principale à l’entrée.  Les signes utilisés étaient : le monogramme du Christ, la croix sous différentes formes, les dents de loup, les losanges, les symboles solaires et les étoiles. Les maisons qui eurent une importance particulière durant la période féodale ont souvent les armoiries de la Maison de Savoie.
Le « Mayen » est aussi une autre habitation typique de la Valpelline. Né d’un alpage ou d’une laiterie, il est utilisé comme habitation. Les grands alpages pouvaient atteindre une longueur de 20 mètres. A cause du risque d’avalanche, les étables étaient construites souvent sous-terrain et ressemblaient  à des galeries longues et étroites.

Le proposte di Naturavalp

INVERNO 2017/2018
LE PROPOSTE NATURAVALP


CIAPOLATE DI DICEMBRE 2017
Ciaspolate con Guida nel mese di dicembre (PDF)

CIAPOLATE DI GENNAIO 2018
Ciaspolate con Guida nel mese di gennaio (PDF)

CIAPOLATE DI FEBBRAIO 2018
Ciaspolate con Guida nel mese di gennaio (PDF)

Contatti ed informazioni

Associazione Naturavalp
La Valpelline - Valle d'Aosta

E-mail: info@naturavalp.it